Bell Cause pour la cause soutient la santé mentale pendant la crise de la COVID-19

Des dons, totalisant cinq millions de dollars, répondent à des besoins urgents en ressources supplémentaires en appui à la Croix-Rouge canadienne, à l’Association canadienne pour la santé mentale, à Jeunesse, J’écoute, à Revivre et à l’Institut des Familles Solides.

Lire le communiqué complet

En santé mentale, tous les gestes comptent.

Bell Cause pour la cause 2020 - Militer
Bell Cause pour la cause 2020 - Se soucier
Bell Cause pour la cause 2020 – Parler
Encourager le changement
Supporter

5 façons simples de mettre fin à la stigmatisation et d'entamer la conversation

La stigmatisation peut empêcher ceux qui souffrent de maladie mentale d'aller chercher l'aide dont ils ont besoin. En partenariat avec la Dr Heather Stuart, la Chaire de recherche Bell sur la santé mentale et la lutte contre la stigmatisation de l'Université Queen's a développé 5 façons simples d'aider à mettre fin à la stigmatisation et à engager la discussion.

Trouver le mot juste

Les mots que vous employez peuvent faire toute la différence. Les mots peuvent aider ou blesser. Lequel choisiriez-vous?

  • Schizo
  • Fou
  • personne atteinte de schizophrénie
  • personne avec une maladie mentale

Le saviez-vous?

Quand vient le temps de parler de maladies mentales : l'éducation c'est la clé. Avoir les bons outils, savoir les bons mots à utiliser et savoir quand les utiliser correctement en parlant avec quelqu'un qui souffre de maladie mentale peut faire toute la différence. Découvrez notre boîte à outils Bell Cause.

Tout commence par la gentillesse

La simple gentillesse peut faire toute la différence. Un sourire, une bonne écoute ou une invitation à prendre un café : ces petits gestes de bonté peuvent aider à ouvrir le dialogue et à faire savoir à quelqu'un qu'on est là.

Des phrases comme « Ça va passer » et « Prends ça cool » peuvent nuire plutôt qu'aider. À la place, offrez votre soutien en disant : « Je suis désolé que tu ne te sentes pas bien » ou mieux encore, demandez ce que vous pouvez faire pour aider.

Être présent, c'est tout.

La maladie mentale est une expression très répandue de la souffrance humaine. Être à l'écoute et demander comment on peut aider ou simplement être là pour les gens que vous aimez est la première étape vers le rétablissement.

Voici quelques exemples de questions à poser :

  • Je suis désolé que tu ne te sentes pas bien. J'ai remarqué que tu avais la mine basse dernièrement.
  • Est-ce que tout va bien?
  • Comment puis-je t'aider?

Briser le silence

Deux personnes sur trois souffrent en silence, par peur d'être jugées ou rejetées. Être ouvert à la conversation est la première étape pour éliminer la stigmatisation.

Renseignez-vous sur les faits, soyez gentil, faites preuve d'écoute et soyez un bon ami. Prenez part à la conversation pour éliminer la stigmatisation une fois pour toutes.

La neuromodulation aide les patients chez qui la médication n’est pas une option envisageable à soulager les symptômes d’anxiété et de dépression. Grâce à Bell Cause pour la cause, l'Hôpital général de Montréal offre ce traitement spécialisé permettant aux patients en psychiatrie de mener une vie plus saine et plus productive.

Jean-Guy Gourdeau, président et chef de la direction, Fondation de l'Hôpital général de Montréal

Tous les jours, les bénévoles de Jeunesse, J’écoute s’engagent dans plus de 1 500 conversations par messagerie texte, par téléphone et par clavardage en plus de déclencher quotidiennement de quatre à six interventions de secours dans les collectivités. Le soutien de Bell a été crucial pour nous permettre de demeurer à l’avant-garde de la technologie.

Katherine Hay, présidente et chef de la direction, Jeunesse, J’écoute

Grâce au Fonds communautaire de Bell, nous avons offert 473 consultations psychiatriques d’urgence à des clients vivant dans des localités locales, rurales et nordiques, et nous avons effectué 471 évaluations de crise.

Anne Sprack, directrice clinique, Interventions d’urgence et Transition des soins, Horizon Santé-Nord

L'Association canadienne pour la santé mentale et Bell Cause pour la cause élargissent la portée du programme Retrouver son entrain à l'échelle du pays

Montréal, mercredi 10 juin 2020

Bell Cause pour la cause et l'Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) ont annoncé leur financement supplémentaire d'un million de dollars du soutien en santé mentale à distance aux Canadiens par le lancement du programme Retrouver son entrainMD de l'ACSM dans les provinces de l'Atlantique, au Québec, en Saskatchewan, en Alberta, au Yukon, ainsi qu'une plus grande expansion du programme au Manitoba.

En savoir plus

Suivez-nous

facebook twitter instagram