On va passer à travers ensemble

La crise actuelle de la COVID-19 peut affecter votre santé mentale. Avec la mise en application de la distanciation sociale, il est encore plus important de faire des efforts pour demeurer connectés émotionnellement. Continuer de communiquer avec des amis, la famille ou les êtres chers aidera à maintenir une bonne santé mentale et un bien-être. Trouvez de nouvelles façons de prendre soin de vous et de demeurer connectés, tel que vous joindre à un club virtuel de lecture, organiser un souper en appel vidéo, texter des amis ou encore vous inscrire à des cours virtuels de conditionnement physique. Ce ne sont que quelques exemples, il y a encore beaucoup plus de façons de conserver une bonne santé mentale.

Vous trouverez ci-dessous des conseils et des ressources en ligne provenant de nos partenaires. Vous pouvez les consulter pour vous aider à veiller au maintien de votre santé mentale pendant cette période éprouvante. Pour vous tenir au courant des dernières nouvelles concernant la COVID-19, veuillez consulter le site Web du gouvernement du Canada.

C’est en maintenant une bonne santé physique et mentale que tous les Canadiens pourront passer à travers ensemble.

Pour obtenir plus d’informations au sujet des organismes qui offrent des services et du soutien en santé mentale, veuillez visiter notre page Obtenir de l’aide.

Si vous êtes en crise, veuillez vous rendre à un service d'urgence, appeler le 911 ou cliquer ici pour trouver un centre d'aide et d'écoute dans votre région.

Connecting Canadians

Les membres des groupes de minorités visibles étaient plus susceptibles que les personnes blanches de déclarer une mauvaise santé mentale (27,8 % contre 22,9 %) et des symptômes correspondant à un trouble anxieux généralisé « modéré » ou « grave » (30,0 % contre 24,2 %).

40 % des Canadiens affirment que leur santé mentale s’est détériorée en raison de la COVID-19.

30 % des Canadiens indiquent que leur santé mentale a un impact sur leur capacité à fonctionner, la répercussion la plus importante étant sur la vie sociale et familiale.

Plus des deux tiers des répondants (69 %) indiquent une forte résilience, ce qui suggère un rétablissement solide de la santé mentale postpandémie pour la majorité des Canadiens.

Le nombre de Canadiens ayant recours à des services de santé mentale est en hausse : 11 % ont eu recours à des services dans l’année précédant la COVID-19, contre 18 % dans l’année suivant le début de la pandémie.

Quelque 54 % des Autochtones et 54 % des Canadiens LGBTQ2+ ont signalé une dégradation de leur santé mentale en raison de la COVID-19.

Parmi les répondants, 65 % affirment que la COVID-19 les a rendus plus compréhensifs envers ceux qui souffrent de problèmes de santé mentale et 68 % déclarent que la crise les a rendus plus conscients de leur propre santé mentale.

Sondage réalisé par Nielsen Consumer Insights, 2021

Les activités extérieures sont le meilleur moyen pour favoriser une bonne santé mentale; 47 % des Canadiens affirment en ressentir les effets positifs sur leur santé mentale.

Les deux tiers des Canadiens affirment que la crise de la COVID-19 a eu un impact positif sur leur sensibilisation et leur attitude à l’égard de la santé mentale; les deux tiers (65 %) se sentent également plus isolés.

Sondage réalisé par Nielsen Consumer Insights, 2021

Les jeunes Canadiens âgés de 18 à 34 ans sont les plus vulnérables à souffrir d'un déclin de la santé mentale.

Ressources visuelles