Eric Latimer

Les ressources mises en place pour aider les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale (services de psychiatrie dans les hôpitaux, CLSC, et divers organismes communautaires) et les liens entre ces entités forment un système incroyablement complexe et onéreux. Il faut collecter et analyser les données de façon rigoureuse pour identifier les changements les plus rentables et appropriés. Depuis son arrivée à l'Institut Douglas en 1996, Eric Latimer, Ph.D., économiste de la santé, cherche des façons d'améliorer les services que notre société offre aux personnes gravement affectées par des problèmes de santé mentale tout en respectant les contraintes budgétaires locales et provinciales.

Plus précisement, ses intérêts de recherche portent surtout sur les services communautaires pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale, y compris le suivi intensif, le soutien d’intensité variable et le soutien à l’emploi. Il mène des évaluations économiques d’interventions diverses, ainsi que des travaux sur l’utilisation de médicaments antipsychotiques au Québec.

Il est présentement chercheur principal pour le projet Chez Soi de Montréal, un projet de 110 M$ qui évalue l’approche Logement d’abord au moyen de 9 études expérimentales simultanées dans 5 villes canadiennes; il est aussi l’économiste principal pour l’équipe de recherche nationale de ce projet. Il est membre du comité scientifique de l’Institut National d'Excellence en Santé et Services sociaux et chercheur associé au Centre national d’excellence en santé mentale. Il a agi comme consultant auprès du gouvernement québécois ainsi que d’équipes de recherche en Europe et en Amérique du Nord. Depuis 2011, il est un des éditeurs de la revue canadienne, Politiques de santé.

Il est un fellow de CIRANO et le boursier J. Armand Bombardier en qualité des services de santé mentale (2012 – 2014). Il enseigne un cours sur l’évaluation économique des programmes de santé au département d’épidémiologie, biostatistiques et santé des populations de l’Université McGill.

La journée Bell Cause pour la cause

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, le pays entier a parlé. Vos actions ont permis à Bell d’investir plus d’argent en santé mentale. Cela nous aide à nous rapprocher davantage d’un pays libre de toute stigmatisation.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus