Michael Redhead Champagne

Depuis plusieurs années, les peuples autochtones sont touchés par une épidémie de suicides qui révèle au grand jour la très grande détresse vécue au sein de leurs communautés. Michael éprouve une profonde et sincère empathie face à cette situation, car il a bien failli lui-même faire partie de ces tragiques statistiques. Autochtone originaire du nord du Manitoba, Michael a été adopté par un couple de Winnipeg qui a été famille d’accueil pour des centaines d’enfants et qui lui a parlé avec franchise de ses origines. En dépit du milieu aimant que lui ont offert ses parents, la difficulté d’être un Autochtone vivant séparé de sa famille biologique a fini par peser lourd au fil des multiples déménagements de la famille. Il n’avait aucun sentiment d’appartenance.

À l’âge de dix ans, Michael partage la même envie que plusieurs de ses pairs autochtones, celle de s’enlever la vie. Il prévoit donc mettre son plan à exécution à la fin d’une journée d’école, durant laquelle il se sent poussé à bout par l’intimidation qu’il subit. Cet après-midi-là, son enseignante lui offre un livre, sachant que sa famille n’a pas les moyens de le lui procurer. Avant de remettre le livre à Michael, elle a pris soin d’ajouter une note manuscrite à l’intérieur du roman, lui rappelant les talents et les grandes qualités qu’elle apprécie chez lui. Inspiré par son cadeau, il décide de reporter son plan, car il a un livre à lire et quelqu’un croit en lui.

Quelques mots sincères et un petit geste auront permis de changer la trajectoire de vie Michael. Cette leçon guide désormais son existence et c’est ce rôle bienveillant qu’il s’efforce d’avoir auprès des jeunes Autochtones du centre-ville de Winnipeg et d’un bout à l’autre du Canada. En tant que modèle positif, il leur offre une amitié misant sur l’amour, la gentillesse et la générosité. Michael souhaite que les jeunes aient confiance en eux-mêmes, même quand ils traversent des épreuves, et qu’ils sachent qu’il y a toujours une solution à nos problèmes. L’engagement communautaire lui a permis de trouver enfin sa place et de découvrir sa culture. Pour lui, c’est la meilleure façon de préserver sa santé mentale.

La journée Bell Cause pour la cause

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, le pays entier a parlé. Vos actions ont permis à Bell d’investir plus d’argent en santé mentale. Cela nous aide à nous rapprocher davantage d’un pays libre de toute stigmatisation.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus