Quatre dons importants annoncés par Bell Cause pour la cause

Winnipeg , mardi 29 janvier 2019

Au cours du dernier mois, Bell Cause pour la cause a annoncé des dons totalisant près de 1.5 millions $ au profit des quatre organismes suivants, afin qu’ils puissent fournir durant les prochaines années du soutien et des ressources à encore plus de personnes touchées par la maladie mentale.

15 janvier – L'Institut des Familles Solides, un programme mondialement reconnu à l’intention d’enfants et de familles aux prises avec des problèmes de santé mentale légers et modérés, offrira pendant cinq ans des services à des familles manitobaines grâce à un don de Bell Cause pour la cause de 500 000 $ égalé par le gouvernement du Manitoba.

16 janvier – Un don de 150 000 $ aidera les bénévoles et le personnel de l’organisme Bear Clan Patrol d’interagir avec 1 450 personnes par semaine, par rapport à 450 personnes avant le don; de faire passer le programme de distribution alimentaire de 250 personnes par semaine à 750; et de créer un nouveau programme de ressources et de conseils.

17 janvier – Bell Cause pour la cause a fait don de 500 000 $ au Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE) de l’Université du Québec à Montréal, afin de soutenir un projet de recherche de cinq ans sur les interventions et les protocoles d’intervention par clavardage et messagerie texte les plus efficaces pour réduire les risques de suicide. CRISE est reconnu comme un leader en matière de recherche, ayant amélioré les connaissances sur le suicide et les pratiques de fin de vie. L’aboutissement de ce projet sera les premières lignes directrices au monde validées par la science pour les meilleures pratiques relatives à la messagerie texte et au clavardage.

18 janvier – Afin d’offrir de meilleurs soins, les services externes de santé mentale du CHEO mettent en œuvre un modèle innovateur; l’approche Choix et partenariat (ACP). Le don de 300 000 $ de Bell Cause pour la cause appuiera l’ACP dans le but de réduire les temps d’attente pour des services.

Légende: de gauche à droite : Dominique Marquis, vice-doyenne aux études, Faculté des sciences humaines, UQAM, Pierre Bélanger, directeur général, Fondation de l’UQAM, Magda Fusaro, rectrice de l’UQAM, Martine Turcotte, présidente, direction du Québec, Bell, Brian Mishara, directeur du CRISE, Jean-Marc Eustache, président du Conseil d’administration, Fondation de l’UQAM

Crédit photo : Nathalie St-Pierre