Créer des systèmes de soutien en santé mentale pour les nouvelles mères

Toronto , mardi 29 janvier 2019

Claire Kerr-Zlobin est déterminée à accroître la sensibilisation aux troubles de l’humeur et anxieux périnataux.

Il y a dix ans, Claire Kerr-Zlobin devenait une nouvelle mère et souffrait d’isolement social, de solitude et d’autres symptômes qui lui ont valu de recevoir un diagnostic de dépression post-partum – un trouble de l’humeur et anxieux périnatal.

Constatant un manque d’options à la suite de ses recherches de soutien communautaire, Claire a décidé de bâtir son propre réseau afin d’aider d’autres parents de jeunes enfants aux prises avec les mêmes difficultés.

C’est ainsi qu’elle a fondé Life With A Baby, une ressource gratuite qui est depuis devenue l’un des plus importants réseaux de soutien pour parents au Canada. Le réseau propose des activités sociales locales pour encourager l’interaction en personne, des forums de soutien en ligne et des programmes multilingues sur les compétences parentales.

Ce qu’a vécu Claire n’est pas rare; une femme sur cinq connaît des problèmes de santé mentale pendant la période périnatale.

La grossesse et la première année suivant la naissance d’un bébé sont des périodes de grande vulnérabilité. Les parents épuisés dont les habitudes de sommeil sont bousculées et qui ont de nouvelles responsabilités peuvent aussi développer un certain nombre de troubles de l’humeur périnataux pendant cette période, y compris l’anxiété, la dépression et la psychose post-partum.

La dépression maternelle peut également poser d’importants risques pour le développement d’un enfant : « Lorsque vous souffrez de dépression maternelle, il peut être difficile de trouver l’énergie pour interagir avec votre enfant, ce qui peut avoir un impact sur le développement de son cerveau. Ce retard de développement physique, social et cognitif peut avoir des répercussions à long terme sur la santé physique et mentale de l’enfant. »

Aujourd’hui, Life With A Baby s’associe avec des entreprises et des organismes médicaux et gouvernementaux pour sensibiliser le public à l’importance d’une stratégie nationale en matière de santé mentale maternelle.

« À l’heure actuelle, c’est à la mère que revient la responsabilité d’identifier son diagnostic puis d’aller trouver un traitement et des ressources. On ne fait pas de dépistage de la maladie mentale pour les nouvelles mères, et on ne leur propose pas de cheminements d’orientation ni d’options de traitements. »

Life With A Baby a regroupé de nombreuses ressources afin que les nouvelles mères puissent trouver du soutien plus facilement, mais Claire recommande à celles qui pensent être sujettes à un trouble de l’humeur ou anxieux périnatal de demander à leur médecin de passer le test de l’échelle de dépression post-partum d’Édimbourg.

« Ce test ne fournit pas de diagnostic, mais il peut ouvrir le dialogue sur la maladie mentale maternelle et les ressources communautaires qui sont disponibles. »

Voici les conseils de Claire à ceux qui connaissent une mère qui souffre d’un trouble de l’humeur ou anxieux périnatal :

« Dites-lui qu’elle n’est pas seule. Dites-lui que c’est une maladie et que ce n’est pas de sa faute, et encouragez-la à parler de ses sentiments à un professionnel de la santé. »

Légende : Claire Kerr-Zlobin et sa famille à l’été 2018