Faites connaissance avec les champions de la santé mentale 2019

Ottawa, mardi 7 mai 2019

Le 4 avril, l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) a décerné les Prix des champions de la santé mentale 2019 à sept récipiendaires pour leurs contributions exceptionnelles dans le domaine de la santé mentale partout au pays. Les gagnants seront honorés au souper-gala des Prix des champions de la santé mentale, qui a lieu aujourd’hui à Ottawa.

Voici les champions de la santé mentale 2019 :

Le prix Sharon Johnston pour la jeunesse des champions de la santé mentale : Brianne Moore est une partisane de longue date de la santé mentale. À l’école secondaire, elle a milité au sein du mouvement I Matter U Matter, qui vise à accroître la sensibilisation à la santé mentale et à aider les jeunes à développer des stratégies d’adaptation. Brianne Moore donne maintenant des conférences dans les écoles secondaires et à des fournisseurs de soins de santé, est défenseure de droits sur la scène provinciale et est la présidente nationale de la coalition Canadians for Equitable Access to Depression Medication (CEADM).

Domaine des médias : Ace Burpee travaille à la radio depuis plus de 10 ans et est bien connu pour les centaines de causes et d’événements de bienfaisance auxquels il consacre du temps chaque année. À l’heure actuelle, Ace Burpee anime sa propre émission sur Virgin Radio 103.1 à Winnipeg, et il est un fervent défenseur des personnes aux prises avec une maladie mentale, qu’il soutient activement. Il joue également un rôle important dans le projet 11, un programme visant à accroître la sensibilisation des étudiants du Manitoba aux problèmes de santé mentale. Il a d’ailleurs animé le tout premier colloque du projet 11 et apparaît dans ses vidéos.

Domaine communautaire (individuel) : Albert McLeod est le directeur du conseil d’administration des personnes bispirituelles du Manitoba. Albert McLeod, un survivant de la maladie mentale et d’un traumatisme, a été encadré par des aînés et des guérisseurs traditionnels pour en apprendre davantage sur les approches des autochtones en matière de guérison émotionnelle, mentale et psychologique. Spécialiste du VIH/SIDA et des peuples autochtones, de la restauration culturelle et de la formation interculturelle, Albert McLeod travaille en collaboration avec d’autres dirigeants bispirituels pour faire reconnaître les droits des personnes bispirituelles et faciliter leur inclusion à tous les niveaux de la société.

Domaine communautaire (organisme) : Stella’s Circle est un organisme sans but lucratif de St. John’s qui vise à aider les gens à surmonter les obstacles qui freinent leur pleine participation dans leur collectivité; la plupart d’entre eux souffrent d’une maladie mentale ou de toxicomanie. Stella’s Circle offre des programmes dans trois secteurs, soit le logement, les services de consultation et l’emploi. L’organisme favorise l’esprit communautaire par l’intermédiaire de programmes novateurs tels que la chorale inclusive de Stella’s Circle. Les services de Stella’s Circle comprennent les abris d’urgence, le logement supervisé et l’exploitation d’entreprises sociales, tels qu’un café et une entreprise de nettoyage commercial.

Innovation (chercheur ou clinicien) : Patricia Lingley-Pottie, présidente, chef de la direction et cofondatrice de l’Institut des Familles Solides, professeure adjointe à l’Université Dalhousie et chercheuse au IWK Health Centre à Halifax, a consacré sa carrière à l’amélioration de la santé mentale et du bien-être des enfants, des jeunes et des familles par l’innovation. En 2000, elle a élaboré avec d’autres un système pour le service d’accompagnement à distance à l’aide d’un logiciel exclusif de cybersanté. Récemment, Patricia Lingley-Pottie a lancé un nouveau programme pour les adultes souffrant d’anxiété et de dépression, appelé ICAN.

Domaine parlementaire : Sean Fraser, député, appuie depuis longtemps les initiatives communautaires qui visent à fournir des soins aux personnes vulnérables qui sont plus à risque et aux prises avec la maladie mentale. Il s’est fait le champion des initiatives en santé mentale en mettant l’accent sur les traumatismes liés au stress opérationnel et sur le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) des anciens combattants et des premiers intervenants. Il a manifesté son appui au projet de loi C-211 visant à élaborer un cadre de travail national sur la santé mentale des anciens combattants et des premiers intervenants. Sean Fraser est conférencier chaque année à la journée de sensibilisation Helping the Helpers, qui vise à dissiper les mythes à propos des personnes souffrant de SSPT. Il continue de travailler avec ses homologues fédéraux et provinciaux en vue d’obtenir du financement pour une clinique de santé mentale destinée aux anciens combattants en Nouvelle-Écosse.

Santé mentale en milieu de travail : Cisco, chef de file en technologie de l’information, compte plus de 1 400 employés dans 11 bureaux partout au pays. Cisco s’est donné comme priorité de créer un espace pour les discussions à propos de la santé mentale en milieu de travail. Les employés ont maintenant droit à 25 000 $ par année civile pour accéder à des services de santé mentale (ou à 150 visites par année civile). Récemment, Cisco Canada a annoncé son partenariat avec le Centre de toxicomanie et de santé mentale et Deloitte pour aider à transformer les soins de santé mentale au Canada en contribuant à la résolution de problèmes fondamentaux auxquels les personnes peuvent faire face lorsqu’elles tentent d’avoir accès à un médecin.

Félicitations à tous les gagnants.

L’ACMMSM est un organisme à but non lucratif, composé de fournisseurs de soins de santé ainsi que d’organisations qui représentent des personnes ayant vécu des expériences de maladie mentale. Fondée en 1998, l’ACMMSM est un organisme géré par des bénévoles ayant pour but d’informer le public sur la santé mentale.

Patricia Lingley-Pottie, présidente, chef de la direction et cofondatrice de l’Institut des Familles Solides