Bell Cause pour la cause soutient un nouveau traitement de la dépression sophistiqué et prometteur par Santé Nouvelle-Écosse

Halifax, jeudi 7 janvier 2021

Financement de plus de 400 000 $ offert aux services de santé mentale et de traitement des dépendances de la Nouvelle-Écosse, qui pourront désormais offrir la stimulation magnétique transcrânienne répétitive pour atténuer les symptômes de la dépression

HALIFAX, le 7 janvier 2021 – La Fondation QEII a annoncé aujourd’hui le versement d’un don de plus de 400 000 $ de la part de Bell Cause pour la cause pour soutenir le lancement de la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr) au Nova Scotia Hospital et au Valley Regional Hospital.

La SMTr est utilisée pour stimuler ou inhiber les cellules nerveuses du cerveau en vue d’atténuer les symptômes de la dépression. La thérapie, destinée au tiers des personnes atteintes d’un trouble dépressif majeur qui réagissent mal aux médicaments, leur donne ainsi une nouvelle lueur d’espoir. Le don de 420 000 $ de Bell Cause pour la cause permet à la Fondation QEII d’atteindre son objectif de 759 000 $ pour lancer ce programme en Nouvelle-Écosse.

« Les Néo-Écossais sont profondément interpellés par la santé mentale, et celle-ci a été au cœur des préoccupations plus que jamais durant la dernière année, a déclaré Leo Glavine, ministre de la Santé et du Mieux-être. Je suis heureux de constater le succès de la collecte de fonds effectuée par la Fondation QEII pour cet important programme, qui soutiendra bon nombre de gens. »

« Ce traitement novateur, qui est peu invasif et n’exige aucune anesthésie, est convoité depuis plus de 15 ans, a déclaré le Dr Michael Flynn, psychiatre au Nova Scotia Hospital. Nous sommes extrêmement reconnaissants du généreux don que Bell Cause pour la cause a versé à la Fondation QEII. Il nous permet de faire le premier pas vers la mise en place d’un programme de SMTr à l’échelle de la province, qui sera accessible à tous les Néo-Écossais. »

Jusqu’à maintenant, la SMTr n’était proposée que dans une clinique privée à Halifax. Les Néo-Écossais auront maintenant accès gratuitement à ce traitement révolutionnaire dans un hôpital public. Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel d’offrir des services en santé mentale innovants et accessibles. En permettant la mise en place du premier programme de SMTr en milieu hospitalier au Canada atlantique, la Fondation QEII contribue à l’introduction de nouvelles options de traitement qui transformeront les soins destinés aux personnes qui luttent contre la dépression, le trouble de stress post-traumatique et d’autres troubles de santé mentale résistants aux traitements.

« Bell Cause pour la cause est heureuse de contribuer à améliorer l’accès à des traitements de santé mentale novateurs en Nouvelle-Écosse. Grâce au programme de SMTr, les Néo-Écossais auront maintenant accès au traitement le plus avancé offert pour les troubles dépressifs majeurs, et ce, grâce aux fonds publics, a affirmé Mary Deacon, présidente de l’initiative Bell Cause pour la cause. L’équipe Bell Cause pour la cause aimerait remercier les professionnels de la santé mentale partout dans la province pour le travail important qu’ils réalisent quotidiennement. Nous sommes fiers de collaborer avec eux dans le cadre des efforts importants déployés au nom des Néo-Écossais. »

Beaucoup savent ce qu’est la thérapie électroconvulsive. Bien qu’elle soit très efficace, elle nécessite toutefois une anesthésie générale et des relaxants musculaires. La SMTr propose une nouvelle option moins perturbatrice pour les personnes souffrant de dépression qui ne constatent aucune amélioration suivant la prise de médicaments. Il s’agit d’un traitement de pointe fondé sur des données probantes qui améliorera la vie de nombreuses personnes.

« Nous savons que la SMTr est un traitement qui aura une incidence positive sur la vie de nombreux Néo-Écossais aux prises avec la maladie mentale, a déclaré Rachel Boehm, directrice, Mental Health and Addictions Program dans la zone centrale. Ajouter la SMTr aux traitements éprouvés existants constitue une incroyable avancée pour notre programme axé sur la santé mentale et les dépendances. Nous n’aurions pu y parvenir sans notre partenariat avec Bell Cause pour la cause et la Fondation QEII. »

« Grâce au soutien de Bell Cause pour la cause, les équipes de soins de santé mentale pourront offrir gratuitement pour la première fois cette option de traitement révolutionnaire aux Néo-Écossais de la province, a déclaré Susan Mullin, présidente et chef de la direction de la Fondation QEII. Ce projet n’est qu’un début, puisque la Fondation QEII et nos donateurs s’efforcent de faire progresser les soins de santé mentale en Nouvelle-Écosse. »

Quelques faits
• Approuvée par Santé Canada en 2002, la stimulation magnétique transcrânienne répétée (SMTr) utilise un champ magnétique pour stimuler ou inhiber les neurones du cerveau responsables du contrôle des émotions. Suivant des traitements répétés, le champ magnétique modifie le fonctionnement du cerveau pour atténuer les symptômes de la dépression et améliorer le moral du patient, avec peu ou pas d’inconfort.

• Pendant les traitements, le patient s’assoit confortablement dans un fauteuil inclinable de SMTr et reste éveillé. Il peut reprendre ses activités quotidiennes normales immédiatement après le traitement, car aucun médicament ni aucune anesthésie ne sont nécessaires. Un plan de traitement typique nécessite de quatre à six semaines, avec des séances de traitement allant de 5 à 40 minutes cinq jours par semaine.

• Deux cliniques offriront la SMTr : une au Nova Scotia Hospital, situé à Dartmouth, et l’autre au Valley Regional Hospital de Kentville.

• Cinq pour cent des Néo-Écossais vivent avec un trouble dépressif majeur. Dans le cas d’un tiers de ces personnes, les thérapies et les médicaments habituellement utilisés n’ont aucun résultat.

• Depuis 2019, la SMTr est offerte à Halifax dans une clinique privée, aux frais des patients. Auparavant, certaines personnes payaient de leur poche leur séjour à Montréal ou à Toronto pour pouvoir bénéficier de ce traitement.

La Journée Bell Cause pour la cause aura lieu le 28 janvier
La Fondation QEII se joint à Bell pour inviter l’ensemble de la population à prendre part à la conversation sur la santé mentale le 28 janvier prochain. Vous pouvez utiliser un large éventail de plateformes de communication pour vous joindre à la Journée Bell Cause pour la cause et aider directement à accroître le montant des dons de Bell à des programmes en santé mentale tout simplement en participant.

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, Bell versera 5 cents à des programmes canadiens de santé mentale pour chaque message texte, appel local ou interurbain admissible, tweet ou vidéo TikTok accompagné du mot-clic #BellCause, chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause sur Facebook, Instagram, Pinterest, Snapchat, TikTok, Twitter et YouTube et chaque utilisation du cadre Bell Cause pour la cause sur Facebook ou du filtre Bell Cause pour la cause sur Snapchat. Les participants n’auront pas à payer d’autres frais que ceux qu’ils paient habituellement à leur fournisseur de service Internet ou de téléphonie.

À propos de la fondation du Centre des sciences de la santé QEII
La Fondation QEII inspire les gens à donner afin de contribuer à l’avancement des soins de santé offerts au Centre des sciences de la santé QEII. Grâce au soutien financier provenant de tous les échelons de la collectivité, la Fondation QEII aide à financer de nouvelles technologies, la recherche médicale, l’innovation et la formation professionnelle qui contribuent à changer chaque jour la vie des patients et de leurs proches. En travaillant avec des gens qui partagent une vision commune à l’égard de la santé, la Fondation renforce les soins offerts au QEII. Elle contribue ainsi à l’amélioration de la santé et de la vie des Canadiens de la région Atlantique.

À propos de Bell Cause pour la cause
Bell Cause pour la cause est l’engagement le plus important jamais pris par une entreprise envers la santé mentale au Canada. Il repose sur les quatre piliers d’intervention suivants : Lutte contre la stigmatisation, Soins et accès, Recherche et Leadership en milieu de travail. Depuis son lancement en septembre 2010, Bell Cause pour la cause s’est associée à plus de 1 100 organismes offrant des ressources et des services en santé mentale à l’échelle du pays, dont des hôpitaux, des universités, des fournisseurs de services communautaires locaux et d’autres organismes de recherche et de soins. Pour en savoir plus, visitez Bell.ca/Cause.

Questions des médias :
Natalie Jarvis
Foundation QEII
902 240-3857
natalie.jarvis@qe2foundation.ca

Katie Hatfield
Bell Aliant
902 487-6198
katie.hatfield@bellaliant.ca
@Bell_Cause
@Bell_Nouvelles