Bell Cause pour la cause annonce l’augmentation de son financement pour les plans d’action en santé mentale des étudiants de niveau postsecondaire

Montréal, jeudi 15 avril 2021

• Plus de trois millions de dollars en dons de lancement ont été offerts à 123 établissements d’enseignement postsecondaire qui prévoient mettre en œuvre la Norme nationale du Canada sur la santé mentale et le bien-être des étudiants du postsecondaire
• Le financement total a augmenté par rapport à l’engagement initial de 2,5 millions de dollars afin de répondre à la forte demande
• Des fonds supplémentaires de Bell Cause pour la cause seront offerts en juin pour les nouvelles initiatives d’établissements scolaires qui sont conformes à la Norme

MONTRÉAL, le 15 avril 2021 – Bell Cause pour la cause a annoncé aujourd’hui que des dons d’une valeur de 3 075 000 $ provenant du Fonds postsecondaire Bell Cause pour la cause ont été accordés à 123 collèges et universités canadiens pour les aider dans le cadre de la mise en œuvre initiale de la Norme nationale du Canada sur la santé mentale et le bien-être des étudiants du postsecondaire.

« Bell s’est donné pour mission d’améliorer la santé mentale des étudiants et nous sommes heureux de voir qu’un si grand nombre d’établissements postsecondaires ont demandé du financement. Nous avons reçu une réaction si favorable que nous avons augmenté le financement total de près de 25 %, pour passer à plus de trois millions de dollars, a souligné Mary Deacon, présidente de Bell Cause pour la cause. Ces dons contribueront à accélérer le travail important que les collèges et les universités effectuent partout au pays pour soutenir la santé mentale et le bien-être des étudiants. Nous avons hâte d’aider les écoles qui cherchent à mettre en œuvre de nouvelles initiatives conformes à la Norme à poursuivre sur leur lancée en leur accordant un financement supplémentaire plus tard ce printemps. »

En juin, Bell Cause pour la cause lancera la seconde étape du Fonds postsecondaire avec des dons de mise en œuvre pour les établissements qui ont utilisé la Norme afin de déterminer clairement les lacunes ou les besoins de leurs services de soutien en santé mentale et qui ont conçu de nouvelles initiatives pour y répondre.

La Norme nationale du Canada sur la santé mentale et le bien-être des étudiants du postsecondaire fournit un ensemble de lignes directrices qui visent à accroître la sensibilisation, à réduire la stigmatisation, à améliorer les compétences fondamentales et la résilience ainsi qu’à créer des environnements d’apprentissage plus sains et plus sûrs. Le financement de Bell Cause pour la cause a contribué à l’établissement de la Norme, menée par la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) en partenariat avec l’Association canadienne de normalisation.

Selon l’étude National College Health Assessment de 2019, environ 16 % des étudiants ont sérieusement envisagé de se suicider et près de 3 % d’entre eux ont fait une tentative de suicide l’an dernier. Depuis un an, la COVID-19 a touché la santé mentale des étudiants de tous les établissements postsecondaires du Canada.

« Si la crise de la COVID-19 nous a appris quelque chose, c’est qu’il est essentiel de prendre soin de notre santé mentale. Cela est particulièrement vrai pour les étudiants qui, même dans les meilleures circonstances, se retrouvent à un moment critique de leur vie, à prendre des décisions difficiles qui façonneront le reste de leur carrière, et ce, souvent malgré des résultats incertains, a souligné Denise Amyot, présidente et cheffe de la direction de Collèges et instituts Canada. C’est pourquoi la Norme nationale du Canada sur la santé mentale et le bien-être des étudiants du postsecondaire est aussi importante. Il s’agit d’une ressource précieuse pour les collèges et instituts qui s’efforcent de promouvoir la santé mentale et de soutenir leurs étudiants du mieux qu’ils peuvent. »

Des établissements scolaires comme University of Calgary mobilisent activement les étudiants durant la mise en œuvre de la Norme.

« Pendant mes études à University of Calgary, il m’est apparu évident que les étudiants sont au cœur de l’approche de l’université en matière de soutien à la santé mentale des étudiants. En tant qu’étudiante, j’ai moi-même pu constater la façon dont leur approche et leur engagement auprès de la communauté étudiante ont permis de nombreuses initiatives, faisant de la santé mentale un élément essentiel indispensable du bien-être des étudiants, a déclaré Cassandra Chisholm, une étudiante du University of Calgary. Dans le cadre de ma propre expérience au sein de l’équipe d’intervention médicale étudiante du University of Calgary, et en tant que représentante étudiante du Partenariat en éducation postsecondaire — Méfaits de l’alcool, j’ai pu constater que l’opinion des étudiants est toujours prise en compte dans les actions et les projets de la communauté du campus. En fin de compte, ce processus axé sur les étudiants permet à la communauté du campus de s’épanouir. Je m’estime heureuse de fréquenter une université qui croit en l’importance de la santé mentale des étudiants. »

Les plus grands collèges du Grand Toronto (Centennial, George Brown, Humber, Seneca et Sheridan) ont noué un partenariat qui leur permettra de mettre en commun leur expertise et leurs ressources afin de favoriser des environnements d’apprentissage où tous les étudiants peuvent réussir.

« Nous priorisons la promotion du bien-être et de la santé depuis longtemps au sein de nos établissements, et nous nous sentons privilégiés d’offrir du soutien à plus de 125 000 étudiants tous les jours, a affirmé la Dre Janet Morrison, présidente et vice-chancelière du Collège Sheridan. Cependant, nous savons que, pour de nombreux étudiants, la capacité d’apprendre et de réussir dépend d’un ensemble complexe de contraintes qui peut avoir des répercussions sur la santé mentale. Notre partenariat, combiné au soutien de Bell, cernera les programmes les plus aptes à aider les étudiants à réussir, apportera de réelles améliorations dans le domaine de la santé mentale et du bien-être sur tous nos campus et partagera notre travail en tant que plan directeur qui mène à la réussite. »

Au Québec, Université Bishop’s, le Cégep de Sherbrooke, le Collège Champlain, le Séminaire de Sherbrooke et l’Université de Sherbrooke unissent également leurs forces.

« Grâce au don pour le lancement du Fonds postsecondaire Bell Cause pour la cause, nous continuerons de collaborer pour aider et mieux outiller notre communauté en matière de santé mentale, a indiqué Marie-France Bélanger, directrice générale du Cégep de Sherbrooke. Nous sommes fiers de travailler ensemble à la mise en œuvre de pratiques exemplaires qui favoriseront la santé psychologique de plus de 50 000 étudiants et membres du personnel. »

« Nous sommes ravis de recevoir un don de 25 000 dollars du Fonds postsecondaire Bell Cause pour la cause; il contribuera à mettre en œuvre deux programmes stimulants. Ces deux programmes ont été élaborés par notre groupe de travail sur la santé mentale des étudiants, soit un groupe inclusif et diversifié composé de membres du corps professoral et du personnel, des étudiants et des leaders communautaires qui collaborent afin de passer en revue la santé mentale et le bien-être des étudiants, a dit Paul J. Mazerolle, président et vice-chancelier de l’Université du Nouveau-Brunswick. Le premier programme portera sur le développement des connaissances des fournisseurs de services en santé mentale de notre campus dans les domaines de la vérité, de la réconciliation, de l’alliance et des soins adaptés aux différences culturelles. Le second programme tirera parti d’approches multimédias pour encourager nos étudiants noirs, autochtones et de couleur à faire entendre leur voix afin de fournir des conseils pour s’assurer que les services de santé mentale sont plus accessibles et efficaces. »

« La santé mentale et le bien-être des étudiants et des employés sont une priorité absolue pour Yukon University. Le don de Bell Cause pour la cause améliorera et accélérera le développement et la mise en œuvre de notre stratégie complète en matière de santé mentale et de bien-être, a déclaré la Dre Maggie Matear, présidente par intérim et vice-chancelière de Yukon University. Élaborée selon la Norme nationale, notre stratégie augmentera la disponibilité des ressources offertes à la communauté de Yukon University, améliorant ainsi la sensibilisation et la résilience pour tous. L’engagement continu de Bell à mobiliser les Canadiens et à agir afin de créer un changement positif en santé mentale est de la plus grande importance. Nous sommes reconnaissants de son soutien. »

Pour voir la liste complète des universités et collèges ayant reçu un don de lancement de 25 000 $, cliquez ici.

À propos de Bell Cause pour la cause
Bell Cause pour la cause est l’engagement le plus important jamais pris par une entreprise envers la santé mentale au Canada. Il repose sur les quatre piliers d’intervention suivants : Lutte contre la stigmatisation, Soins et accès, Recherche et Leadership en milieu de travail. Depuis son lancement en septembre 2010, Bell Cause pour la cause s’est associée à plus de 1 100 organismes offrant des ressources et des services en santé mentale à l’échelle du pays, dont des hôpitaux, des universités, des fournisseurs de services communautaires locaux et d’autres organismes de recherche et de soins. Pour en savoir plus, visitez Bell.ca/Cause.

Questions des médias :
Vanessa Damha
514 870-6663
vanessa.damha@bell.ca
@Bell_Cause
@Bell_Nouvelles