Andi Sharma

Andi est sincèrement reconnaissante d’avoir eu une seconde chance dans la vie. Elle souhaite que tous puissent y avoir droit, car personne n’est à l’abri d’une épreuve. Tout commence pour elle à 19 ans, au décès d’un de ses grands complices, son père. Andi ne parvient pas à se sortir de son deuil et cherche à apaiser sa souffrance. Elle commence à prendre de la cocaïne occasionnellement. Sa peine lui semble moins vive dans ces occasions. Sa consommation, d’abord récréative, devient quotidienne. Andi peut passer quelques jours sans dormir. Ses fréquentations changent. Elle devient impulsive et intransigeante. Elle s’éloigne de sa famille, s’absente régulièrement du travail et de ses cours. Sa dépendance lui fait finalement perdre deux emplois et l’université lui montre la porte, non sans avoir d’abord tenté de l’aider. Mais Andi n’est pas en mesure d’admettre ses enjeux et elle croit que sa consommation n’est pas problématique.

C’est de manière réaliste qu’Andi entame sa réhabilitation. Elle diminue d’abord sa consommation et coupe les liens avec les amis avec qui elle festoie. Pour l’aider à faire face aux souffrances qu’elle tentait de camoufler grâce à la drogue, elle va en thérapie, ce qui la libère de son état dépressif. Elle réalise qu’elle est plus forte que sa dépendance. Chacune de ses petites victoires lui redonne de l’estime personnelle et elle recommence à se faire confiance pour prendre des décisions. Constatant tous ses efforts, l’université accepte de l’accueillir de nouveau. Andi obtient son diplôme et prend part à des projets auxquels elle n’aurait jamais rêvé avant. Elle se sent fière. Elle apprend à s’aimer, avec ses cicatrices et son côté plus sombre. Elle n’a plus aucune tentation, car elle se souvient du passé et ne veut plus jamais revivre ces moments difficiles.

La journée Bell Cause pour la cause

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, le pays entier a parlé. Vos actions ont permis à Bell d’investir plus d’argent en santé mentale. Cela nous aide à nous rapprocher davantage d’un pays libre de toute stigmatisation.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus