Andrew Jensen

Andew Jensen est un golfeur professionnel d’Ottawa. Après avoir connu le succès au niveau universitaire, il passe chez les professionnels en 2008. Les années suivantes, il participe aux tournois Canadian Tour, Tour de Las Americas et PGA Tour Canada.

Andrew voit le jour en 1984, année où son père devient golfeur professionnel au club de golf Hylands à Ottawa. Il est donc né avec un bâton de golf dans les mains. À dix ans, Andrew se passionnait déjà tellement pour ce sport qu’il savait que le golf professionnel serait pour lui une vocation.

À l’adolescence, il commence à souffrir de dépression; à 16 ans, il tente de se suicider. C’est sa sœur qui, par chance, l’empêche de commettre l’irréparable. Pendant cette adolescence difficile, il se réfugie dans le golf, seul sanctuaire où il trouve ses repères et sa raison d’être. Ce n’est qu’une fois confronté au stress et à la pression immense du golf professionnel que le jeu commence à le mener à sa perte.

Après l’extrême difficulté de ses débuts comme jeune joueur professionnel en 2008, l’abandon de ses commanditaires en 2009 et, enfin, une blessure en 2010, son jeu médiocre et ses épreuves personnelles ont tôt fait de le remettre sur la voie de la dépression et des idées suicidaires. Sa saison 2011, la pire de toutes, le force à prendre sa retraite et à laisser tomber un sport qu’il a aimé si longtemps. À l’automne 2011, Andrew tente en vain une surdose d’antidépresseurs, puis essaie, une ou deux semaines plus tard, de se jeter d’un douzième étage, ce qui l’envoie à l’hôpital. Il est alors enfin prêt à affronter sa maladie et c’est ce qui comptait.

Deux ans après un départ forcé pour raison de santé, Andrew revient au golf professionnel en 2013 en intégrant le circuit de la PGA Tour Canada, nouvellement constituée. Malgré ses rares départs, PGA Tour Canada tient à parler de l’histoire de courage et de force d’Andrew dans son émission de télé et sur sa chaîne YouTube. Les commentaires qu’Andrew a reçus l’ont aidé à prendre conscience de son rôle de défenseur de la santé mentale au Canada. Son passage à l’émission Let’s Talk Day Off The Record en 2014 lui attire le soutien de nombreux admirateurs dans le monde du sport canadien qui veulent le voir réussir sur le terrain comme dans la vie. Cet épisode, catalyseur idéal, a poussé Andrew à devenir ambassadeur de la campagne Bell Cause pour la cause en 2015.

Et en 2015, après une incroyable Journée Bell Cause pour la cause à Ottawa, Andrew annonce le lancement de l’initiative « Andrew’s Long Drive », fruit d’un partenariat avec la Canadian Junior Golf Association (CJGA) et l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM). L’initiative lutte contre la stigmatisation en améliorant la compréhension des signes qui révèlent un problème de santé mentale. Reposant sur le soutien des pairs et le mentorat comme stratégie, le programme conscientise les jeunes d’ici sur la santé mentale et les outils de prévention pour les aider à se prendre en main. Dans le cadre de ce programme, Andrew a prononcé des conférences d’un océan à l’autre, tout en racontant son histoire sur la santé mentale et le sport professionnel.

La journée Bell Cause pour la cause

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, le pays entier a parlé. Vos actions ont permis à Bell d’investir plus d’argent en santé mentale. Cela nous aide à nous rapprocher davantage d’un pays libre de toute stigmatisation.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus