Bruno Guévremont

Ancien combattant, entrepreneur, explorateur au pôle Nord, adepte de la marche sur des braises, ambassadeur de Bell Cause pour la cause et aux Jeux Invictus, les qualificatifs ne s’arrêtent pas là pour décrire Bruno Guévremont. Derrière l’équipe de 30 anciens combattants et soldats malades ou blessés qu’il dirige comme capitaine d’Équipe Canada aux Jeux Invictus 2016 ou derrière ses clients qui, grâce à son coaching Catalyst, arrivent à poser un regard neuf sur leur vie, il y a ce même attachement pour la santé et le bien-être des anciens combattants et du personnel des services d’urgence.

Bruno connaît lui-même trop bien les effets du trouble de stress post-traumatique et de la maladie mentale. Après 15 ans et deux affectations en Afghanistan, la dure réalité du service militaire s’est mise à peser lourd. Il a fait partie d’une équipe anti-explosifs en Afghanistan, un groupe qui a dû désamorcer une centaine d’EEI (engins explosifs improvisés).

En janvier 2014, les Forces armées canadiennes le libèrent pour raisons médicales. Après sa libération, Bruno a dû trouver les moyens de se rétablir et de se remettre de ses blessures. En 2014, il participe à une difficile expédition au pôle Nord organisée par la fondation La patrie gravée sur le cœur, un organisme de bienfaisance canadien qui rend hommage aux sacrifices consentis par les militaires, les anciens combattants et leurs familles. Cette expédition éprouvante lui a donné la pleine mesure des défis que pose la transition pour les vétérans et a, en partie, déstigmatisé les problèmes de santé mentale. Elle a transformé sa vision de l’avenir et l’a convaincu d’en faire plus pour éveiller davantage les consciences aux enjeux de la santé mentale.

Ayant lui-même fait de l’entraînement physique une thérapie, Bruno a ouvert son propre centre à Victoria (C.-B.), le CrossFit Statis, où il offrait des programmes de mise en forme et de coaching de vie dans un environnement sûr. Il aidait ainsi ses clients (dirigeants, vétérans, militaires, secouristes, adultes et familles) à se percevoir sainement et à solidifier leurs liens avec les autres afin de se sentir sereins, complets, entiers et en sécurité.

Bruno continue d’approfondir ses connaissances afin de trouver de nouvelles façons d’améliorer la vie des autres. Il travaille actuellement à l’obtention de sa certification de spécialiste en programmation neurolinguistique.

Il a également créé un cours en ligne intitulé à juste titre « Homefront » (front intérieur). Ce cours aide les vétérans malades ou blessés à redécouvrir leurs passions et à miser sur leurs aptitudes pour entreprendre le prochain chapitre de leur vie.

Sa grande passion et son ouverture lui ont valu une réputation dans son milieu, où il est vu comme un réel catalyseur de progrès en ce qui concerne la promotion de la santé mentale.

La journée Bell Cause pour la cause

PETITS GESTES - GRAND RÉSULTAT. Pour chaque message texte, appel mobile, appel interurbain, tweet avec le mot-clic #BellCause, visionnement de notre vidéo ou utilisation du filtre Snapchat et Facebook lors de la Journée Bell Cause pour la cause, Bell a versé 5 ¢ pour des initiatives en santé mentale.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus