Chloe Chow

Comme pour la plupart des jeunes, Chloe commence à se poser des questions existentielles vers la fin de l’adolescence. Elle ressent une forme de pression à devoir faire quelque chose de significatif de sa vie, mais ne se sent pas authentiquement elle-même lorsqu’elle se conforme aux normes. Intérieurement, les pensées de Chloe la tiraillent et la rendent anxieuse et déprimée, mais elle n’en parle pas. Tous les autres se montrent sous leur meilleur jour, alors elle préfère taire ses sombres émotions. Ses sentiments dépressifs sont variables jusqu’à l’université. Par la suite, les choses se détériorent, car la pression de réussir est encore plus forte, tout comme l’incertitude face à l’avenir après les études. Chloe manque des cours et préfère dormir plutôt que de devoir rester éveillée. Elle se sent terriblement déprimée, ce qui ne fait que la frustrer davantage. Avec le soutien de sa mère, elle demande de l’aide. Trouver le bon professionnel qui l’aidera à prendre du mieux n’est pas évident, mais après plusieurs essais, elle y parvient. En thérapie, elle réédifie son amour-propre et parvient à mieux se comprendre, s’accepter et endiguer sa tendance aux pensées négatives. Elle comprend aussi qu’il n’est pas anormal de vouloir cadrer dans les attentes de la société une journée et de vouloir s’en éloigner le lendemain. Chloe en vient à assumer son authenticité.

Durant sa dernière année d’université, une annonce capte l’attention de Chloe sur les médias sociaux. Une étudiante veut mettre sur pied une initiative conviviale qui permettrait d’aider les étudiants qui souffrent de problèmes de santé mentaux. Le concept consiste en la création d’occasions gratuites, rapides et accessibles pour se confier librement à quelqu’un de neutre durant une heure. Chloe se sent interpellée, car c’est exactement ce dont elle aurait eu besoin dans le passé. Elle manifeste donc rapidement son intérêt et cofonde Vent Over Tea, un service d’écoute active qui se tient dans les cafés de Montréal. Récemment, Chloe s’est aventurée à découvrir de nouveaux styles de vie de type communautaire à l’étranger. Elle a passé du temps au sein d’une communauté autosuffisante et isolée dans la jungle du Panama et s’est également jointe à un groupe de personnes vivant et travaillant ensemble, dans le cadre d’un projet à teneur éducative à Rio de Janeiro. Elle y a alors découvert que sa santé mentale était au mieux lorsqu’elle évoluait selon une philosophie axée sur la communauté. Maintenant de retour à Montréal, Chloe consacre la plus grande partie de son temps à organiser des événements et des ateliers à petit prix, ainsi que des rencontres pour favoriser l’engagement et le soutien de sa communauté locale.

La journée Bell Cause pour la cause

PETITS GESTES - GRAND RÉSULTAT. Pour chaque message texte, appel mobile, appel interurbain, tweet avec le mot-clic #BellCause, visionnement de notre vidéo ou utilisation du filtre Snapchat et Facebook lors de la Journée Bell Cause pour la cause, Bell a versé 5 ¢ pour des initiatives en santé mentale.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus