Daniel Limoges

Enfant modèle et studieux, Daniel évolue bien lorsqu’il se trouve dans un environnement dont les limites sont clairement définies. À l’école secondaire, l’encadrement s’assoupli et Daniel perd ses repères. Parallèlement, il subit de la discrimination et du harcèlement de la part de quelques camarades. La confiance de Daniel est ébranlée et il n’arrive plus à savoir qui il est. Une quête identitaire s’amorce donc pour lui. Il entreprend de grands projets, mais ne parvient pas toujours à les mener à terme. Il est en quête de défis, pour se prouver à lui-même qu’il en est capable, mais aussi pour attirer le regard des autres. Durant cette même période, Daniel se questionne également sur son orientation sexuelle. Les déceptions et les frustrations s’accumulent. À 40 ans, Daniel fait une première dépression, de laquelle il croit pouvoir se rétablir lui-même. Il se lance donc corps et âme dans un grand projet avec son conjoint, ce qui lui permet de regagner confiance en lui et de refouler temporairement les symptômes de sa dépression. Quelques années passent et Daniel a l’impression d’aller mieux, mais son mal-être refait surface. Cette fois-ci, il ira chercher l’aide dont il aura besoin pour entamer un nouveau chapitre de sa vie.

Daniel prend part à des rencontres de groupe visant à mieux composer avec les troubles anxieux. Il prend alors conscience de ses enjeux, mais surtout, de ses grandes capacités. Daniel se rétablit rapidement et se sent investi d’un ardent désir de sensibiliser et d’éduquer les gens à la santé mentale. Daniel fait partie de plusieurs comités du l'Institut Universitaire de Première Ligne en Santé et services sociaux (IUPLSSS) en tant que personne-ressources auprès des chercheurs en santé mentale. Il aide aussi à titre de mentor à la formation des futurs expert-entraîneurs. En septembre 2020 fera partie des nouveaux étudiants qui commencerons le Baccalauréat en travail Social. Ce sera son cadeau d'anniversaire qu'il s’offre ! Sauf à cause de la Covid, il a dû reporter sa formation en septembre 2021.

Entre-temps il a déménagé à la campagne, il a trouvé la plénitude avec la nature, il a travaillé pendant la période de mars à octobre comme aide de service auprès des personnes âgées dans un CHSLD pour donner un répit aux Préposés.

De par son engagement, il a enfin trouvé sa place. Daniel ressent maintenant une paix intérieure parce qu’il est en harmonie avec qui il est et prêt à porter main forte à la Santé Mentale dans toutes les sphères.