Karen Letofsky

Karen Letofsky a travaillé dans le domaine de la perte traumatique et de l’intervention en cas de crise durant 35 ans. Diplômée de l’Université de Toronto, elle a participé à un projet du Clarke Institute of Psychiatry portant sur le deuil, qui a mené au lancement du premier programme canadien de soutien auprès des personnes qui ont récemment perdu un conjoint.

En 1978, elle a mené une évaluation des besoins communautaires pour l’Association des Métis et Indiens non inscrits de l’Ontario. En 1979, sous les auspices des centres de détresse, Karen a fondé le Programme de soutien aux survivants, un service novateur destiné à fournir des conseils aux personnes et aux familles en deuil par suite du suicide d’un proche. Récemment, le mandat de ce programme a été élargi afin de soutenir également les personnes endeuillées en raison d’un homicide ou d’autres formes de mort soudaine et violente.

En 2003, elle est également devenue directrice exécutive des centres de détresse, un service d’assistance offert 24 heures sur 24 aux personnes marginalisées par la maladie mentale, en situation de détresse extrême, en crise ou en proie à des idées suicidaires.

Karen est fréquemment sollicitée par diverses communautés afin de mener des évaluations en cas de mort subite, ainsi que pour assurer la formation du personnel d’agence et animer des ateliers éducatifs dans le domaine du soutien en santé mentale, de l’intervention en cas de crise et de la prévention du suicide. Sous son mandat, les centres de détresse ont continué de créer et de mettre en œuvre des programmes novateurs de prévention du suicide, d’intervention et de postvention dans un cadre de collaboration et d’intervention communautaire (p. ex. le programme de prévention du suicide Crisis Link de la Toronto Transit Commission, la ligne d’assistance Caller Reassurance pour personnes âgées, et les services de crise et de clavardage ONTX à l’intention des jeunes adultes). Karen a également publié des articles sur des sujets liés à son travail.

De plus, elle siège au sein de plusieurs conseils et réseaux communautaires, y compris Détresse et crise Ontario (présidente sortante du conseil), l’Association canadienne pour la prévention du suicide (présidente du conseil) et le Réseau des lignes de détresse au Canada. Ces organismes soutiennent la recherche, le développement de programmes et la mise sur pied d’initiatives de sensibilisation liés aux interventions en santé mentale, ce qui englobe les activités de prévention, d’intervention et de postvention liées au suicide. Elle est membre du Groupe de collaboration pancanadien sur la prévention du suicide, géré conjointement par la Commission de la santé mentale du Canada, l’Agence de la santé publique du Canada et l’Association canadienne pour la prévention du suicide. Actuellement, Karen est également membre du personnel enseignant du Canadian Centre for Bereavement Education and Grief Counseling.

En 1999, l’Association canadienne pour la prévention du suicide lui a décerné son prix pour service rendu à la nation. En 2001, le Council on Suicide Prevention lui a remis le prix Doug Lear Memorial Award pour son travail au sein du comité directeur de mise en place d’une protection anti-suicide sur le viaduc Bloor. Elle a également été honorée par le bureau du maire et par la Ville de Toronto pour son travail dans la région. En 2014, elle a fait partie du comité consultatif sur la prévention du suicide de l’Agence de la santé publique. Le comité a présenté son rapport et ses recommandations au conseil de l’Agence cette même année. En 2007, Karen a été nommée membre de l’Ordre du Canada, puis, en 2012, elle a été décorée de la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

La journée Bell Cause pour la cause

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, le pays entier a parlé. Vos actions ont permis à Bell d’investir plus d’argent en santé mentale. Cela nous aide à nous rapprocher davantage d’un pays libre de toute stigmatisation.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus