Michel

Michel se compte chanceux. Il a une famille aimante, des amis présents, un emploi qu’il aime et grâce auquel il s’épanouit. Il chérit par-dessus tout cette vie stable et réconfortante dont il rêvait quand il a traversé une période plus sombre.

Au début de sa vingtaine, Michel est très travaillant. Ses objectifs sont toujours élevés et il fonce pour les atteindre. Michel évolue dans un secteur exigeant et il sait prendre sa place. Il est à l’aise dans son milieu, mais sournoisement, la lassitude l’envahit. Il se replie sur lui-même et coupe tranquillement les liens avec l’extérieur. Il sait que ses proches sont là pour lui, mais il s’isole. Michel est épuisé et éprouve beaucoup d’anxiété. Il ne se reconnaît plus. Lui qui avait tant de vigueur, le voilà sans plans ni outils pour aller de l’avant. Même ses capacités cognitives et physiques semblent s’être altérées. Michel éprouve une profonde tristesse, mais tout au fond de lui, il y a encore une toute petite lueur d’espoir qui scintille.

Michel fait une rencontre déterminante. Il croise la route d’une personne du milieu de la santé qui lui offre l’écoute dont il a besoin. Son plus grand souhait est si simple : il veut se sentir « normal » à nouveau, redécouvrir les joies du quotidien. En premier lieu, il travaille la base de son existence : manger, dormir, bouger. Avec de l’aide, de la persévérance et beaucoup de patience, il essaie aussi une panoplie d’outils qui pourraient l’aider à aller mieux. Il doit se montrer ouvert et travailler sur lui-même car le rétablissement est un long processus et cheminement personnel. Michel rebâti sa confiance et doit accepter que ses attentes ne doivent plus viser la perfection. Aujourd’hui encore, il savoure ce changement chez lui. En étant moins critique et exigeant, il éprouve moins de stress et parvient même à apprécier la valeur de ce qu’il réalise. Grâce à cette étape d’introspection, Michel a dû reconnaître ce qui était bon pour lui et pour son équilibre global. Depuis, il goûte au bonheur que lui procure la stabilité de son quotidien.

La journée Bell Cause pour la cause

Lors de la Journée Bell Cause pour la cause, le pays entier a parlé. Vos actions ont permis à Bell d’investir plus d’argent en santé mentale. Cela nous aide à nous rapprocher davantage d’un pays libre de toute stigmatisation.

Découvrez où vont les fonds

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause

Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause se consacre à améliorer l’accès au soutien et aux services pour les personnes vivant avec la maladie mentale à travers des initiatives locales et des organismes communautaires dans les collectivités de partout au pays.

En savoir plus