Ridha Joober

Affligeant un pour cent de la population adulte d’hallucinations accablantes, de délires et de handicaps sociaux, on sait depuis longtemps que la schizophrénie a une composante génétique. Ridha Joober, M.D., Ph.D., s’est joint à l'Institut Douglas en 1999. Depuis, il a fait des contributions significatives pour lever le voile sur la base génétique de la schizophrénie et du TDAH.

Comme thème de recherche principal, Ridha Joober examine la relation entre les variations génétiques et les traits neuropsychologiques et comportementaux chez les patients atteints de schizophrénie et de TDAH. Il étudie aussi la réponse de ces troubles aux traitements pharmacologiques. Ses travaux récents portent sur les facteurs environnementaux impliqués dans le TDAH, notamment le tabagisme maternel au cours de la grossesse. Ce faisant, Ridha Joober a développé des profils pharmacogénétiques et environnementaux plus précis de la schizophrénie et du TDAH qui peuvent mener, croit-on, à un diagnostic plus précoce et à des traitements plus efficaces de ces troubles psychiatriques.

Ridha Joober a obtenu au cours de sa carrière plusieurs prix et distinctions dont le Prix de jeune chercheur en 2002 des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Prix chercheur senior du Fonds de recherche en santé du Québec et le Prix Sam Lal de la Fondation Graham Boekh et du CCNP.