Samuel Breau

Lorsque Samuel repense à son enfance et à son adolescence, il reconnaît maintenant certains signes précurseurs de problèmes de santé mentale. Enfant, il avait des pensées négatives, souffrait d’anxiété et ressentait des symptômes physiques liés à la maladie mentale. Il est convaincu qu’il aurait pu mieux comprendre sa situation s’il avait eu accès au langage, aux connaissances et aux enseignements nécessaires pour traiter sa maladie mentale dans sa jeunesse.

Samuel avait à peine 17 ans lorsqu’il a déménagé dans une grande ville loin de sa petite région natale pour étudier à l’université et commencer sa carrière professionnelle. Avec les bourses, la réussite scolaire et l’implication dans la vie étudiante et le leadership dans un environnement urbain entièrement nouveau, la pression se faisait sentir.

Pendant presque tout le début de sa vingtaine, des idées noires, le désespoir et une grave anxiété l’inondaient constamment. Il se sentait comme un imposteur, a perdu sa confiance, s’est isolé et a commencé à avoir des pensées suicidaires. Avec l’aide de son médecin de famille et d’un psychologue, Samuel a découvert qu’il vivait avec un trouble d’anxiété généralisée non diagnostiqué et une dépression récurrente. Ils ont exploré et adopté ensemble des méthodes pour qu’il puisse mieux gérer sa maladie mentale à l’aide de médicaments, de pratiques quotidiennes, d’une hygiène du sommeil et d’activités physiques.

Depuis qu’il s’est ouvert sur son expérience, ses collègues, sa famille et ses amis ont souvent réagi en disant : « Je n’aurais jamais deviné ». Pour Samuel, ce n’est pas un jeu de devinettes. La santé et la maladie mentale touchent tout le monde. Personne n’est immunisé contre la maladie, qu’elle soit physique ou mentale. C’est le moment de passer à l’action et de s’assurer que tout le monde a accès aux soins, services et traitements nécessaires pour s’occuper de leur santé mentale et leur problème de consommation.

Le comité consultatif du Fonds communautaire

Des intervenants expérimentés en santé mentale de diverses collectivités au Canada offrent des conseils et de l'orientation pour la sélection des bénéficiaires de dons du Fonds communautaire.

Voir la liste complète

Groupe de conseillers du Fonds diversité

Un groupe de conseillers, composé d’experts en santé mentale, de leaders communautaires et de personnes issues des communautés noires, autochtones et de couleur, participe au processus de révision et fournit des conseils sur le développement et l’avenir du fonds.

Voir la liste complète