Wali Shah

À l’école secondaire, Wali cherche à tailler sa place parmi les normes de masculinité imposées par la société. La pression pour un jeune homme de grandir avec les mauvais modèles masculins dans sa vie le fait se sentir seul et socialement exclu. Le fait qu’il soit issu de l’immigration, d’origine sud-asiatique et de culture musulmane ne fait que rendre les choses encore plus difficiles. Wali a besoin d’un héros qu’il pourrait admirer, mais ne voit dans les médias que de fausses représentations de gens qui ont la même apparence que lui. Wali a besoin d’un exutoire, mais un qui soit accessible financièrement parce que le budget a toujours été serré. S’ajoutant à cela de lourdes attentes familiales, Wali devient anxieux et dépressif. Il constate que plusieurs autres jeunes traversent aussi le même genre d’épreuves et que regrettablement, ils gèrent ces problèmes en ajoutant de la douleur à leur traumatisme déjà présent : certains se tournent vers la cigarette, l’alcool ou la drogue, d’autres en viennent malheureusement au suicide. Wali veut aller mieux, mais désire trouver ses propres outils pour surmonter les défis qui se dressent sur son chemin.

Wali est de ceux qui ont de la chance. Son chemin le mène vers des gens bienveillants. En dehors de l’école, il découvre les intervenants d’un organisme pour la jeunesse au Mississauga qui passent du temps avec des jeunes comme lui. On échange sur la vie, l’école, la musique. Wali découvre pour la première fois l’art de la poésie parlée dans un livre que lui a donné madame Riley, sa professeure d’anglais en onzième année . La poésie résonne chez lui. Non seulement comme un exutoire à ses difficultés en santé mentale, mais aussi comme une avenue de changement social et une ressource qui est largement accessible aux jeunes provenant de milieux à faible statut socio-économique.

Cette initiation aux mots lui donne un premier élan pour s’affranchir. Ses professeures, mesdames Riley et McIntosh, l’encouragent à rester sur les bancs d’école pour exprimer qui il est et développer son talent. Wali se sert de ses angoisses pour créer et de ses craintes et ses doutes pour inspirer. En tant qu’orateur et poète, il va désormais à la rencontre d’autres jeunes. Ceux-ci se reconnaissent dans les mots et dans les histoires de Wali. Il a trouvé la passion qui l’anime et le valorise. Maintenant, il veut aider les autres à trouver la leur et à raconter leur histoire.

Le comité consultatif du Fonds communautaire

Des intervenants expérimentés en santé mentale de diverses collectivités au Canada offrent des conseils et de l'orientation pour la sélection des bénéficiaires de dons du Fonds communautaire.

Voir la liste complète

Groupe de conseillers du Fonds diversité

Un groupe de conseillers, composé d’experts en santé mentale, de leaders communautaires et de personnes issues des communautés noires, autochtones et de couleur, participe au processus de révision et fournit des conseils sur le développement et l’avenir du fonds.

Voir la liste complète